Devenir coursier à vélo !

Deliveroo, Pharmao, Uber Eats, Stuart, You2You… De nombreuses plateformes vous promettent de gagner votre vie en étant livreur ou coursier à vélo. Comment ça marche, à quoi faut-il penser avant de se lancer… on vous en dit plus !

coursier en vélo dans rue

En étant coursier à vélo via une plateforme web (Deliveroo, Pharmao, Stuart, Uber Eats…) votre travail est d’assurer un service de livraison entre une entreprise (restaurant, commerce d’alimentation, messagerie, petites marchandises…) et un client.

Vous n’êtes pas salarié de la plateforme, vous avez le statut d’auto-entrepreneur* (parfois appelé micro-entrepreneur) et êtes donc responsable de votre propre activité.

Rémunération

Vous êtes payé à chaque course, selon un forfait déterminé par la plateforme (comprenant la récupération de la commande, la livraison, un montant variable selon la distance parcourue). A cela peuvent parfois s’ajouter les pourboires des clients.

Attention :

  • Au-delà du nombre de courses faites, vos ressources vont varier selon : la fréquence à laquelle vous roulez, votre ancienneté, le temps mis pour accepter une commande et la livrer, le nombre de livreurs en activité dans votre ville, la période de l’année et le jour…
  • Tous les mois ou tous les 3 mois vous devrez déclarer votre chiffre d’affaire (les ressources que vous avez perçues) et payer des charges sociales personnelles (appelées charges sociales ou cotisations sociales) d’environ 22% de votre chiffre d’affaire (ou moins si vous bénéficiez temporairement de l’ACRE, voir plus bas).

Comment faire pour commencer ?

Comparez les différentes plateformes

Avant toute chose, regardez les conditions, les équipements nécessaires, la rémunération, les jours et horaires de travail pour chaque plateforme… Cela vous aidera à choisir celle qui est la plus adaptée à votre situation. Prenez votre temps !

 

Devenez auto-entrepreneur

Ce statut est nécessaire pour être coursier auprès de certaines plateformes. Les démarches sont assez simples et peuvent se faire en ligne.

Si vous créez votre entreprise, vous obtiendrez un N° d’immatriculation (SIREN) qui sera nécessaire pour vous inscrire sur une plateforme.

En parallèle :

  • Il est préférable d’ouvrir un compte en banque spécial pour votre activité de coursier pour séparer votre gestion professionnelle de votre gestion personnelle. Ce compte peut être un 2ème compte particulier (et pas obligatoirement un compte « pro », moins bon marché). Ce compte spécial est obligatoire si votre chiffre d’affaire dépasse 10 000€ par an pendant 2 ans de suite.
  • Chuter du vélo ou renverser quelqu’un sont des risques importants. Il est donc nécessaire d’avoir une responsabilité civile professionnelle (RC pro). Certaines plateformes prévoient une assurance, d’autres pas… Renseignez-vous bien sur ce point !
  • Si vous êtes malade, la prise en charge des frais de santé (médicaments, soins, hospitalisation,…) est la même que pour les salariés.

Pour en savoir plus sur le statut d’auto-entrepreneur : consultez ce guide !

ZOOM SUR L’ACRE
Pour les personnes qui se lancent, il est possible sous certaines conditions de demander l’ACRE. Il s’agit d’une aide pour payer moins de charges sociales la 1ère année de votre activité. Attention, l’ACRE n’est pas automatique, vous devez la demander dans les 45 jours qui suivent la création de votre auto-entreprise.

Equipez-vous

Pour assurer votre sécurité et augmenter votre efficacité, il est important d’être bien équipé. Vélo et smartphone sont indispensables, mais n’oubliez pas les à-côtés : casque de vélo, kit de réparation, antivol, GPS, bonne connexion internet, porte smartphone… Tous ces frais sont à votre charge.

Certaines plateformes peuvent fournir du matériel (à acheter, ou alors vous payez une caution qui vous est redonnée si vous rendez le matériel en bon état).

 

Inscrivez-vous sur la plateforme de votre choix

L’inscription se fait en ligne. Selon la plateforme choisie, vous participez ensuite à un entretien téléphonique ou une réunion d’information.

Et ensuite ? C’est parti ! Vous vous connectez à l’application de la plateforme et dès que vous êtes informé qu’une commande arrive, vous pouvez l’accepter.

Les démarches au quotidien

Déclaration de chiffre d’affaire à l’URSSAF

Tous les mois ou tous les 3 mois (selon votre choix) vous devez déclarer votre chiffre d’affaire, c’est-à-dire les revenus que vous avez perçus. Sur cette base sont calculées les charges sociales que vous devrez payer. Elles représentent 22 % de votre chiffre d’affaire, sauf si vous bénéficiez de l’ACRE.

La déclaration de vos revenus et le paiement des charges se fait en ligne sur le site de l’URSSAF.

Ces démarches sont obligatoires et attention, il existe de plus en plus de contrôle ! La plateforme peut vous demander une attestation pour vérifier que vous avez bien payé vos charges (attestation de vigilance).  A défaut, vous risquez de vous faire radier de la plateforme et de payer des pénalités sur vos charges…

Pensez bien à mettre de l’argent de côté en prévision du paiement des charges !

 

Cotisation Foncière des Entreprises (CFE)

Il s’agit d’une taxe qui concerne toutes les entreprises. Son montant varie selon votre chiffre d’affaire (minimum 212€). Elle doit être payée tous les ans (en fin d’année), directement sur le site des impôts.

Vous ne la payez pas la 1ère année ou si le chiffre d’affaire de votre avant dernière année est inférieur à 5000€.

 

Impôt sur le revenu

En tant qu’auto-entrepreneur, vous devez déclarer votre chiffre d’affaire de travailleurs indépendants aux impôts. Cela se fait chaque année (environ au mois de mai).

Sous certaines conditions, vous pouvez choisir  un "prélèvement social et fiscal libératoire forfaitaire", également appelé "versement libératoire". Dans ce cas, vous déclarez et payez chaque mois ou chaque trimestre vos impôts et charges d'un seul coup. N'hésitez pas à vous faire accompagner pour voir si ce type de prélèvement est judicieux dans votre situation. 

 

Pour vous soutenir…

N’hésitez pas à vous entourer de personnes compétentes pour vous aider à y voir plus clair : voir notre article Créer son activité, qui peut vous aider en Isère.

Dès le début de votre activité, vous croiserez aussi de nombreux coursiers qui pourront vous aider à mieux comprendre le fonctionnement concret du métier. Certains coursiers ont aussi créé des sites internet et des forums d’échange... Mais assurez-vous que les informations qui vous sont données sont exactes et recoupez les !

 

Cet article a été écrit avec l'aide de l'ACEISP, SCOP accompagnant les créateurs d'activités économiques !

 

Par sboutroy le 20/08/2020
Cet article vous a-t-il été utile ?