Se préparer au grand oral

Les épreuves orales des examens (grand oral, bac de français ou autres) sont souvent source de stress. Voici quelques conseils pour vous préparer et vous aider à mieux gérer cette étape !

jeune fille qui révise

Avant l'épreuve

Les semaines qui précèdent l’examen, faites-vous des fiches de résumé, un planning de révisions. Cela rythmera vos journées et vous assurera de ne rien oublier.

Adoptez une bonne hygiène de vie : un peu de sport, du sommeil, pas trop de « junk food »...

Entraînez-vous à passer à l’oral à voix haute, devant vos parents, vos amis, ou filmez-vous ! Pour le grand oral où la première partie se fait debout, entraînez-vous à faire votre discours appuyé contre un mur.

Vérifiez que vous ayez bien votre carte d’identité, votre convocation, et tous les documents dont vous avez besoin et préparez-les dans une pochette.

Essayez plusieurs tenues, préparez en une adaptée : sobre, dans laquelle vous êtes à l’aise (pas de survêtement).

La veille au soir, pas de révision !! Pensez plutôt à vous détendre (manger un repas qui vous fait plaisir, regarder un bon film…) et à vous relaxer en faisant par exemple des exercices de respiration (voir plus bas)

Soyez confiant, optimiste, chassez les idées négatives.

Exemple : vous pouvez durant les révisions dessiner vos émotions ou les écrire, et faire 2 pots : dans l’un vous mettez les bonnes, dans l’autre les pensées négatives. Et la veille vous ne relisez que les bonnes et vous jetez les autres !

Adoptez la visualisation positive : imaginez-vous en train de passer l’oral (qui se passe bien) puis, plus tard, de regarder les résultats, avec une bonne note !

Le jour J

Partez avec vos masques, votre pochette. Arrivez à peine en avance et repérez la salle dès votre arrivée.

Avant l'examen, évitez au maximum les sources de nervosité. Il est naturel de vouloir savoir comment ça s'est passé pour les autres candidats mais leur perception est très subjective et ne vous apportera rien, si ce n'est augmenter votre stress.

En attendant votre tour, buvez de l'eau et essayez d'avoir des pensées positives. Acceptez le stress, il est normal et plutôt positif. Si l'angoisse vous submerge, faites quelques exercices de respiration.

Si les conditions le permettent, faites quelques exercices de diction (« les chaussettes de l’archiduchesse…), des étirements pour délier vos articulations, des bâillements qui détendent les muscles de la mâchoire.

Durant l’épreuve

La voix et la posture

  • Soyez vigilant au langage corporel (expressions du visage, gestes…). En communication, il est tout aussi important que les mots que vous utilisez ! Si vous êtes assis, prenez une position dynamique (pas enfoncé dans de votre siège). Si vous êtes debout, tenez-vous droit face au jury dans une posture naturelle.
  • Éviter les gestes parasites (comme arranger ses cheveux par exemple).
  • Adaptez votre voix pour être entendu et pour capter l’attention. Attention aux défauts de langage (« en fait », « du coup », «  genre », les « euh » d’hésitation….)
  • Modulez les intonations pour donner du relief au discours et capter l’auditoire. N’ayez pas peur des silences.
  • Pensez à bien articuler, ne parlez pas trop vite
  • Souriez !

Pour un argumentaire efficace

Structurez votre discours en utilisant des mots de liaison. Ils permettront au jury de mieux vous suivre.

  • Introduction : commençons par, tout d’abord, d’une part…
  • Marquez un lien entre ce qui précède et ce qui suit : passons à présent à, c’est pourquoi, au contraire…
  • Conclusion : enfin, et ce sera ma conclusion, pour conclure...

Pour une bonne interaction avec le jury

  • Créez un contact visuel, regardez tous les membres du jury
  • N’interprétez pas ce que pense le jury, restez concentré sur ce que vous êtes en train de dire
  • Soyez à l’écoute de votre jury, reformulez la question si vous ne l’avez pas comprise ou demandez à l’enseignant des explications… et prenez le temps de répondre !
  • Trouvez la bonne distance, ne soyez ni passif, ni familier ou trop décontracté : respect et simplicité !
  • Pensez à remercier les membres du jury pour leur écoute.


Toutes ces petites astuces devraient vous permettre d’aborder plus sereinement votre oral. Si vous avez besoin de prendre du recul ou d’avoir des conseils supplémentaires, rapprochez-vous de la structure information jeunesse la plus proche de vous. Certaines, comme à Vienne, propose même des ateliers « Bosse ton Bac » !

Et surtout, souvenez-vous, le jury n’est pas là pour vous piéger mais pour écouter votre présentation et échanger avec vous pour évaluer vos connaissances… Bon courage ;-)

exercices pour dépasser le stress

 

 

Cet article a été écrit par l'équipe d'Info-Jeunes Vienne !!

 

Mis à jour le 25/05/2021
Cet article vous a-t-il été utile ?   

Sur le même sujet