S’informer sur la sexualité (grâce à internet)

A l’adolescence et dans la vie de jeune adulte, la sexualité devient souvent un sujet de curiosité, de discussion et parfois d’inquiétude. Le tabou du sexe reste important et empêche d’être bien informé.e. Heureusement, il existe des ressources géniales sur internet.

Affiche de la série Sex Education, Netflix Affiche Sex Education

Seul.e face à vos questions ?

À l’école, des séances d’éducation à la sexualité sont normalement obligatoires. Au nombre de 3 par an, elles sont pourtant peu proposées aux élèves où se limitent parfois aux questions de contraception et de prévention des IST/MST. On est loin du lycée de la série Sex Education

Pour s’informer il faut donc trouver d’autres ressources : amis, famille, professionnels de santé ou lieux dédiés comme les centres de planification ou le planning familial… Et puis surtout : internet ! Regarder des vidéos, suivre des comptes sur les réseaux sociaux, aller poser ces questions sur un forum, autant de manières de se renseigner à son rythme et discrètement !

Attention quand même : dans le domaine de la santé et de la sexualité, il faut bien choisir ces sources d’information. Le réseau Info Jeunes a sélectionné pour vous des ressources fiables et pédagogiques. Suivant votre âge et votre besoin, choisissez d’explorer les thématiques qui vous parlent, sans pression ! Et n’oubliez pas : les informateurs jeunesse du réseau sont à votre écoute.

 

Des séries vidéos de qualité (et souvent drôles)

Drague, anatomie, contraception, intimité, genre, érection, première fois, masturbation, plaisir, pratiques sexuelles, violences… tous les sujets possibles sont abordés dans des vidéos dédiées à l’éducation à la sexualité et à la vie affective et relationnelle. Toutes affirment que le corps et la sexualité ne sont pas et ne doivent pas être normés, que seul compte le respect de soi et de l’autre.

Sur la chaine YouTube du site OnSexprime.fr :
  • Askip comporte 16 épisodes de 1 min' pour les jeunes adolescents.
Plutôt orienté fin collège et lycée : 
  • Sexotuto est une série de 32 vidéos courtes sur le site Lumni.fr qui aborde les questions des jeunes avec humour et pédagogie, sans tabou !
Plutôt orienté lycéens et jeunes adultes :

Sur France télévision :

  • Sex Talk est une série d’une vingtaine de vidéos de témoignages de jeunes de 18 à 25 ans sur toutes les thématiques.
  • Sexy soucis : Diane Saint-Réquier, auteure du blog Sexy Soucis, répond aux questions qu'on se pose sur le sexe, le genre, le corps, les identités et beaucoup plus encore.
Et pour aller + loin dans la réflexion :

Nos sexualités sous influence : films, séries, publicités, jeux vidéo, pornographie ou contes de fées… sans qu’on s’en rende compte, ces images et récits influencent notre sexualité. Depuis l’enfance, ils construisent inconsciemment nos désirs, définissent des normes et inspirent nos pratiques au quotidien. Série documentaire d'ARTE de 7 épisodes : orgasme, consentement, érotisation du viol, virilité, regard masculin, queer, exotisme.

Attention : des épisodes sont consacrés aux violences.

 

Des sites pour parler de sexualité

Voilà déjà 2 sites financés par les institutions avec des informations simples et fiables :

www.onsexprime.fr : site d'infos généraliste pour les jeunes. 

filsantejeunes.com : ligne d'écoute, tchat et information généraliste sur la santé pour les jeunes.

D’autres sites s’orientent davantage sur la prévention des violences et des IST/MST

 

Application et comptes militants

TU.ME.PLAY est une application gratuite d'information à la santé sexuelle pour les 13-25 ans, conçue et développée en collaboration avec le Ministère des Solidarités et de la Santé et les ARS de Guyane, Nouvelle-Aquitaine et Ile-de-France.

Sur Instagram ou encore plus récemment sur TikTok, des personnes animent des comptes pour parler de sexualité. Ces comptes militants rassemblent parfois beaucoup d’abonnés et proposent souvent du contenu de qualité, qui fait beaucoup réagir les lecteurs ! Malgré tout, il faut rester vigilent sur les informations données en se renseignant sur l’expertise et le statut du créateur. D’ailleurs, il existe beaucoup de comptes de « coach » dans le domaine : méfiance vis-à-vis de ces services payants et pas toujours pro ! 

 

Article rédigé par Sophie Suel, coordinatrice du réseau promeneurs du net Isère à Info jeunes

Mis à jour le 15/09/2022
Cet article vous a-t-il été utile ?